la traversée said Amzil

La Traversée : Une feuille de route pour vos projets Impossibles

mindsetting podcast Sep 30, 2020
 

 

Vous connaissez sans doute l’histoire de Noé (Nouh), le Prophète. (Paix sur lui). Il existe de nombreuses versions de son histoire, mais il y a unanimité en ce qui concerne le Déluge auquel il dû échapper.

Sur ordre de Dieu, il construit un bateau et prend la mer pour échapper à ce gigantesque ras de marrée qui s'apprête à engloutir son monde.

Les textes le présentent comme un homme ordinaire. Il ne savait probablement pas naviguer en mer. Il n’était peut-être pas le plus expérimenté à ce niveau-là, mais il l’a fait.

Il a largué les amarres pour quitter l’Ancien Monde.

  • Comment a-t-il trouvé la force de braver l’inconnu ?

  • Comment ce passage de sa vie peut vous aider surmonter vos plus grandes peurs ? (Celles qui forment un mûr entre votre situation et vos aspirations profondes)

Ce premier épisode répond à ces questions (et bien d'autres).

Mieux ! Il partage avec vous, une feuille de route pour vous aider à appréhender tous vos projets ambitieux sur les plans personnels, professionnels et spirituels.

J’attends vos feedbacks sur iTunes

Afin de ne manquer aucun épisode, je vous invite vivement à vous abonner.  Cliquez ici pour vous abonner sur iTunes !

Maintenant, si vous avez kiffé ce premier épisode, je serais vraiment reconnaissant si vous me laissiez un avis sur iTunes . Ces avis me permettent de remonter vite, vite, VITE dans le classement et continuer à donner, donner, DONNER.

Liens mentionnés dans cet épisode

 

Retranscription

Salam les Impacteurs, aujourd’hui je tiens à partager avec vous une feuille de route que vous allez pouvoir utiliser non seulement pour atteindre vos objectifs personnels, professionnels ou spirituels mais c'est surtout qui vous aidera à vous situer où vous en êtes dans votre vie et à identifier vos challenges. 

Comment faire pour passer de l'ancien monde qui ne me convient plus dans n'importe quel domaine de ma vie au nouveau monde qui correspond à l'objectif ambitieux que je souhaite me fixer.

C'est une feuille de route que j'ai découverte à travers les écrits de Joseph Campbell et autres. Vous connaissez sans doute Joseph Campbell si vous me suivez j'en parle très souvent. Le héros aux mille et un visages est un livre dans lequel il a référencé les différents mythes qu’il a étudiés et il s'est rendu compte : en tout cas il arrive à cette conclusion qu’effectivement il n’y a pas plusieurs mythes mais un seul avec parfois quelques variations. 

Les personnages bien évidemment changent mais de façon générale les étapes sont les mêmes et il a appelé ces étapes :  le voyage du héros. Il y a à peu près 12 étapes. En gros, ce sont les étapes obligées pour pouvoir atteindre un objectif ambitieux. 

Je vous présente ici la version simplifiée du voyage du héros que j’ai appelé la traversée pour faire référence à une traversée en mer. J'ai préféré opter pour cette image-là et vous allez comprendre qu’elle va prendre son sens au fur et à mesure.  

Alors juste avant de vous présenter ça, j'aimerais revenir sur le livre de Joseph Campbell donc le héros aux mille et un visages notamment son introduction où il parle du village.

Le village qu'est-ce que c’est ?

C'est l'environnement dans lequel vous vous trouvez actuellement c'est l'ancien monde,  c'est le monde normal si vous voulez. Donc le monde normal tout est bien à partir du moment où il y a un équilibre. Si je me sens bien, si je me sens équilibré, si je me sens aligné avec les valeurs du village il n’y a pas de soucis tout va bien dans le meilleur des mondes.

A partir du moment où quelque chose déclenche un déséquilibre et je ne me sens plus forcément à ma place, là ça devient intéressant de commencer à travailler sur soi.

Alors quand je dis « travailler sur soi » il y a deux façons de travailler sur soi : soit je vais m'écouter voir pourquoi je ne me sens pas bien. Je ne me sens pas bien parce qu’il y a telles valeurs qui ne me conviennent pas dans cette entreprise alors qu'est-ce que je fais ? Est-ce que je dois partir ? Et là je commence à me questionner comme si d'une certaine façon on répondait à un appel, l'appel du nouveau monde. J'aimerai revenir sur ce déséquilibre. 

A partir du moment où il y'a un déséquilibre deux choix sont possibles selon Joseph Campbell : soit je chemine vers ce que l'on appelle le voyage du héros, donc la traversée dans notre cas, soit je vais voyager vers les terres arides. Les terres arides qu'est-ce que c'est ?

C'est une question d'état d'esprit. Parfois on va être dans un environnement et il va y avoir un élément déclencheur qui va venir casser l'équilibre de notre vie personnelle, professionnelle ou spirituelle. Quand cet équilibre est cassé, et bien on ressent une douleur émotionnelle plus ou moins forte et on va chercher l'épanouissement. 

Quand on choisit la traversée c'est une tentative d'épanouissement par quelque chose d'inspirant. On va penser à ce qu'on va trouver ailleurs et ça va nous aider à trouver la force de faire cette traversée. 

Quand on est émotionnellement pas bien et que l'on tente de s'épanouir par le rejet ou la fuite, et bien là ça devient difficile et ça devient surtout dangereux. Dangereux dans quel sens?

Je vous donne un exemple concret : vous êtes dans une entreprise et vous n'êtes plus au niveau parce qu’il y a eu des changements. Vous étiez dans votre zone de confort mais là vous devez développer de nouvelles compétences et ce n'est pas possible.

Vous ne vous sentez pas bien parce qu'en fait vous êtes le dernier de la classe dans votre service et tout le monde se moque de vous. Vous avez l'impression que vraiment tout le monde se moque de vous alors que c'est peut-être que votre perception mais en tout cas c'est votre monde et vous le vivez de cette façon-là et là vous ne vous sentez tellement pas bien que votre cerveau crée une association entre l'entreprise de façon générale et votre problématique.

Du coup, vous rejetez totalement l'entreprise ou tout ce qui pourrait lui ressembler de près ou de loin et vous fuyez. Et quand vous fuyez plutôt que de retrouver une entreprise similaire à celle-là où vous avez déjà passé les dix dernières années et bien vous allez essayer de trouver quelque chose de complètement différent.

Vous allez complètement changer de direction, créer vos propres règles, vos propres repères et ça peut finir très mal. On le voit par exemple dans les quartiers, moi j'ai grandi dans un quartier, on se sent effectivement rejeté, on sent qu'on n'est pas à notre place et puis on nous le rappelle et puis on nous oriente vers des cursus professionnels alors qu'on a le niveau pour aller en général.

Bref, il y a beaucoup de choses qui font que l'on sent qu'il y a une forme d'injustice et celle-ci est alimentée par les discussions que nous allons avoir avec d'autres personnes qui ressentent la même chose et il se passe qu’on va créer nos propres règles, les règles du quartier.

Des règles qui sont complètement opposés de ce que le village propose. Et derrière on a rejeté totalement non seulement ce qui ne nous plaisait pas dans le village mais tout le village en entier. En fait tout ce qui ressemble de près ou de loin au village ne nous intéresse plus. 

Et là en fait on est dans un cheminement vers les terres arides. C’est-ce que Joseph Campbell appelle la voie du hors la loi ou du marginal. Gardez vraiment cette image à l'esprit, pourquoi? Parce que quand on ne se sent pas bien, notre cerveau encore une fois a tendance à faire des associations. Il va prendre tout un concept et il va le rejeter en bloc parce que la douleur à l'état nous permet d'interpréter le monde de cette façon-là.

Donc, concrètement nous aujourd'hui on va concentrer nos efforts sur la traversée. Donc je veux partir parce que le village ne me correspond plus au niveau des valeurs, soit j'ai été rejeté, soit je ne me reconnais plus, soit je m'ennuie tout simplement et je veux aller voir autre chose donc je vais projeter une image positive de ce que je veux concrètement.  

Et à partir de là je vais commencer mon cheminement vers le nouveau monde. Alors je m’arrête ici  un instant et je reviens sur le monde ordinaire. Le monde ordinaire tel qu'il est appelé par Joseph Campbell c'est ce que j'appelle moi l'ancien monde et j'ai décidé en fait de commencer le voyage par une traversée en bateau.

Ça fait référence à la mer, son incertitude et ses risques qu’une baleine t’avale ou qu’il y ait une tempête. Plus tu vas loin plus il risque qu'il y ait des tempêtes forcément et surtout en fait si tu ne sais pas trop naviguer ça risque d'être déstabilisant. 

La deuxième raison pour laquelle j'ai souhaité parler de traversée plutôt que de voyage c'est pour faire le parallèle avec l'histoire de Noé. 

Noé le prophète (Paix sur lui) qui a construit cette fameuse arche : l’arche de Noé en y mettant des animaux des personnes etc. avant le déluge qui avait été annoncé. Il savait qu'il arrivait.

Certains y croyaient, d'autres pas et lui, y a cru car c'est un prophète, il avait reçu la révélation. Donc il a tout simplement créé cette arche pour sauver sa vie déjà et pour sauver un maximum de personnes et d'animaux. C’est comme ça que son action sauva l'humanité.

Aujourd'hui dans votre vie quand vous analysez certains aspects qui fonctionnent de moins en moins bien aussi bien sur le plan personnel, professionnel et spirituel encore une fois et bien si vous ne faites rien différemment il y a absolument aucune raison que les choses changent et risquent même d'empirer.

Quand vous fumez un paquet de cigarettes par jour, vous savez pertinemment qu'il est probable que d’ici 10ans votre santé ne soit plus la même que celle d'aujourd'hui.

Si vous ressentez énormément de stress au travail parce que vous n'êtes plus aligné non seulement avec les valeurs mais avec l'état d'esprit de l'entreprise et bien dans dix ans il est très probable que si ce stress perdure que vous développiez une addiction pour les antidépresseurs.

Le déluge est annoncé à partir du moment où il y a une problématique récurrente dans notre vie. Et  si on ne fait pas les choses différemment et bien on va se retrouver englouti avec l'ancien monde.  Donc gardez bien ça à l'esprit. À tout moment dans votre vie quand il y a une problématique récurrente et qu'elle cause de plus en plus de problèmes, le futur devient imprévisible si vous ne faites rien.

Donc, le seul et unique moyen d'échapper au déluge c'est de prendre son bateau même si, certes on n’est pas marin, on n’a pas de boussole au moment où l’on décide de partir, mais on sait que c'est chaud et que le seul moyen de survivre, c’est de partir.

L'appel de l'autre monde

Et ce qu'il y a d'intéressant avec le parallèle que l'on peut faire avec Noé c'est qu'en sauvant notre vie et bien généralement on va sauver la vie d'un certain nombre de personnes qui nous entourent par la même occasion. En travaillant sur soi, en ayant  un impact sur soi-même et bien on va impacter la vie de nos proches, notre environnement de notre quartier etc. 

Donc le travail commence toujours par soi. Alors c'est vrai que ça fait peur de prendre le bateau comme ça alors qu'on n'est pas marin et qu’on ne sait pas  ce qui nous attend mais finalement il y a plus de risques si on reste que si on part tout simplement. 

Ce qui va se passer c'est qu’on va essayer de se poser mille et une questions pour essayer de ne pas avancer. Des questions décourageantes. On va essayer de rationaliser, essayer de  construire  la stratégie qui nous empêche de parvenir vers l'autre monde. Pourquoi je ne vais pas y parvenir?

Parce que l'autre monde c'est quelque chose que je ne maîtrise pas donc je ne peux pas le préparer en amont. Il me manque des informations, il me manque une expérience. Donc le challenge ici dans cette deuxième étape c'est d'entendre l'appel, de se dire là il y a quelque chose qui ne va pas mais je sais où je veux aller j'en ai une image même si elle n’est pas très claire, j'ai une image plus ou moins précise du nouveau monde et du coup on passe à la troisième étape qui est de larguer les amarres ou non

Larguer les amarres ou pas ?

Est-ce que je largue les amarres ou non? Et là on est dans le fameux dialogue interne avec une partie de nous-même qui nous dit qu’il faut qu’on  reste parce qu'ici j'ai des repères et une deuxième partie qui dit ok c'est vrai qu'on maîtrise pas tout là-bas mais on va y aller progressivement en essayant de maîtriser les étapes les unes après les autres.

Ceci est l'une des étapes les plus importantes. Voir les signes et accepter tous les arguments de notre environnement  qui viennent nous confirmer que le déluge arrive et qu'il faut que l'on s'en aille tout simplement. Elle est aussi très difficile par ce qu’Il y a une partie toujours de nous-même qui refuse le changement.

Sur le plan neurologique, quand votre cerveau n'a plus de repère,  il va tirer la sonnette d'alarme pour vous protéger et ça se matérialise par des émotions négatives.

On est effrayé à l'idée de faire un faux pas. Il faut bien comprendre le message que le cerveau veut nous faire passer à ce moment-là. Si on est dans un processus d'évolution et que l'on a peur, on est plutôt dans un message envoyé par le cerveau pour nous dire : « je ne maîtrise pas ce qui va se passer à partir de maintenant donc sache que c'est à toi de prendre les commandes ». Et la bonne nouvelle dans tout ça c'est qu’on ne peut évoluer, on ne peut grandir que depuis l'inconnu.

Donc c'est une bonne nouvelle ce sentiment de peur que l'on ressent lorsqu'on s'apprête à faire les choses différemment. Mais bon vous allez me dire oh mais Saïd concrètement si je veux quitter mon taf du jour au lendemain, si je veux quitter mon pays du jour au lendemain, je sais pas du tout par où commencer.

Effectivement on ne sait pas par où commencer et plutôt que d'essayer de construire le plan jusqu'au  nouveau monde et bien ce qu'on va faire c'est que on va essayer de trouver une boussole afin de savoir dans quelle direction aller vu qu'on ne connaît pas le chemin.

Donc, le challenge de cette étape-là, c’est de se rapprocher des personnes, qui connaissent le chemin.  

Alors je dis un maximum de personnes parce qu'on est tous différents. Donc la façon dont les gens que vous allez solliciter vont vous expliquer les choses et le chemin et bien, c'est la façon dont eux perçoivent les choses. Et le fait de multiplier les informations permet d'avoir un son de cloche différent et de pouvoir se faire sa propre interprétation. 

La boussole

Donc quand on est sur le point de traverser la mer on a besoin d'une boussole.

Cette boussole va nous permettre de faire plusieurs choses. La première est qu'elle va supprimer les craintes et la deuxième est qu'elle va vous donner la motivation nécessaire pour vous lancer d'accord. Ce dont on a besoin pour se lancer encore une fois j'insiste là-dessus ce n'est pas de d'avoir tout le chemin tracé mais c'est ce premier coup de pouce qui nous permet d’être dans l'action.

Une fois qu’on est en mer c'est terminé il n’y a plus de retour en arrière.

Le conseil que je pourrais vous donner aussi ici à partir du moment où vous avez décidé  de traverser la mer c'est que 80% des informations que vous laissez entrer dans votre cerveau soient des informations en rapport avec le nouveau monde, le trajet, les outils à emporter.

C'est important de le dire parce que quand on a un projet qui sort un petit peu de l'ordinaire et bien on a tendance à aller en parler à nos proches, mais eux ne connaissent pas le cheminement intérieur qui a déjà commencé depuis un certain temps, notre douleur interne qui fait qu'on se reconnaît plus dans la vie au village.

Et donc forcément ils vont projeter leurs propres peurs sur nous avec bienveillance bien évidemment. 

Les démotivateurs

Pendant longtemps j'ai appelé ce public là les démotivateurs et aujourd'hui j'essaye d'arrondir un peu les angles parce qu’il y a des démotivateurs effectivement qui ont peut-être des intentions négatives mais la grande majorité des personnes qui nous entourent et bien, ils veulent notre bien et en ce sens ils se projettent en nous.

Ils se disent mais moi si je devais quitter mon entreprise comme ça du jour au lendemain en CDI bien payé et pour un truc que je ne connais pas. Bah c'est chaud et donc ils vont essayer de vous dissuader en vous parlant de la façon dont ils voient tout simplement les choses.

80% des informations que vous allez recevoir à ce moment-là, sont des informations inspirantes en rapport avec ce voyage provenant de personnes qui ont déjà fait la traversée. Donc là ça devient très profond. 

Donc on a récupéré et la boussole qui nous a donné la direction, et les informations liées à l'itinéraire du nouveau monde et on a même une image plus ou moins précise du nouveau monde.

La prochaine étape c'est ce que l'on appelle le point de non-retour. Regardez la vie des prophètes par exemple. Les challenges ou épreuves les plus importants qu'ils ont eu à vivre ne leur sont pas arrivés au début de leur mission mais plutôt à la fin quand ils sont prêts à les affronter.

Donc gardez vraiment à l’esprit que ce qui fera la différence entre vous et les personnes qui font ces aller-retours incessants, est dès que vous avez traversé le pont de non-retour, un retour en arrière n'est plus possible. Il vous faudra affronter les challenges qui se dresseront devant vous. 

Les rats quittent le navire

Après le pont de non-retour, il y a une étape que j'ai ajoutée et que j’ai appelé les rats quittent le navire. Ce n’est pas vraiment une étape en tant que telle disons que c'est un sentiment ou une information.

Les rats quittent le navire est une expression qui était utilisé au moyen âge. Lorsqu’un bateau prenait le large et que les rats quittaient le navire au même moment et bien ça présageait selon la croyance commune à cette époque-là qu'il allait y avoir une énorme tempête et donc l'équipage se préparait. On se préparait à affronter la tempête où à l'éviter.

Ici c'est pareil. Quand vous traversez le pont de non-retour, vous savez pertinemment au fond de vous que vous allez affronter une tempête tellement énorme qu'il va falloir que l’on se forme, apprendre à naviguer, et être plus pertinent au niveau des choix que l’on fait, au niveau des contacts parce qu’on est sûr d’avoir aussi  besoin d'un équipage.

Donc vous avez quitté l'ancien monde peut-être dans une barque et puis progressivement vous avez construit un bateau un peu plus grand. Vous allez traverser le point de non-retour, votre bateau est énorme mais pour piloter ce bateau il faut d'autres personnes peut-être, il faut déléguer , il faut peut-être un autre capitaine avec vous au moment d'affronter la tempête.

Donc, il faut se préparer mais de manière très structurée.

On ne laisse pas de place à l'incertitude. C'est à dire  se dire que là  je suis à un point de non-retour, je ne peux pas me permettre de me louper. Alors comment ça se matérialise dans le vrai monde?

Et bien par exemple je sais que les membres de ma formation WMA font toute la formation et à un moment donné vient l'étape du fameux super lancement. C'est une méthode qu'on leur enseigne dans le dernier module de la formation et qui les aide à justement démarrer leurs activités définitivement.

Non seulement ils deviennent une autorité sur le marché, ils augmentent leurs bases de données de manière significative et en même temps ils reçoivent un chiffre d'affaire record. Mais là on est dans le chirurgicale, c'est une méthode tellement précise et avancée qui demande beaucoup d'efforts qu’on ne peut pas se louper en fait. Si on le fait à moitié on perd la bataille contre la tempête.

 Et récemment je réécoutais une intervention d’un des membres de la formation qui avait réussi et il parlait de son lancement , il comprenait en fait pourquoi le lancement arrive à la fin de la formation.

S'il arrivait au début,  je n'aurais pas eu les épaules pour pouvoir affronter le lancement et le réussir .Il y a toute une préparation mentale et psychologique et stratégique pour pouvoir arriver à ce grand moment. Et bien dans tous les projets de votre vie, c'est la même chose il y a toujours un grand moment, une grande tempête qui s'annonce.

L'ultime tempête

Là où j'attire votre attention donc la prochaine étape c'est l'ultime tempête. C'est si vous échouez.

Ce n’est pas un souci vous pouvez revenir et réaffronter la tempête une seconde fois. Ce n'est pas parce que vous avez échoué la première fois que ça y est le projet tombe à l'eau. C'est important de le rappeler parce que ce n’est pas un simple échec que l'on essuie quand on affronte une tempête.

C'est un échec cuisant, un affrontement dans lequel on va laisser une partie de nous-même. Est-ce que ça veut dire qu'il faut tout remettre en cause?

Non ! On est exactement dans la même psychologie,  dans le même mindset que lorsqu'on décide de quitter le village. Soit on rejoint les terres arides, soit on décide de faire une traversée.

Si ça n'a pas fonctionné une première fois, je cherche le pourquoi et je réaffronte une seconde fois la tempête. Forcément si j'ai pris le temps d'analyser les raisons de mon échec et bien je reviens en étant beaucoup plus préparé. 

Une fois qu'on a affronté donc la tempête et qu'on a gagné, de l'autre côté se trouve la récompense. Une récompense à la hauteur des épreuves que l'on a surmontées donc et quand on regarde la personne qui a commencé la traversée et qu’on la compare avec la personne que nous sommes aujourd'hui, et bien deux personnes qui n'ont strictement rien à voir.

On a beaucoup plus accès à nos ressources internes, externes que cette personne qui partait, effrayée par ce qui allait l'attendre et complètement tétanisée à l'idée de devoir traverser la mer. Donc en fait on va se rendre compte que le challenge et tous les sacrifices en valaient largement la peine. Et que quand on entend parler de l'ancien monde plusieurs semaines, plusieurs mois après et bien on se rend compte qu'effectivement le déluge a eu lieu.

 Alors pour finir une fois qu'on est dans le nouveau monde, qu'est ce qui se passe ? Est-ce que le voyage est terminé ? Est-ce que ça y est on peut rester les bras croisés?

Objectif ultime

Non! En fait on a tous et vous le savez un objectif ultime. Donc en fait on va commencer peut-être éventuellement une autre traversée mais qu'on va aborder de manière beaucoup plus sereine parce qu'aujourd'hui on sait ce qui nous attend. 

Alors j'espère que cet article a été inspirant, impactant. J'espère que ces informations vous ont été profitables, qu'ils vous ont permis de prendre conscience de là où vous vous trouviez dans ce schéma et surtout quelles étaient les actions à mettre en place pour pouvoir upgrader, pour pouvoir aller plus loin et atteindre des objectifs ambitieux et j'aimerai avoir votre avis justement en  commentaires. 

N'hésitez pas à me dire ce que ça vous a apporté, ce que vous avez vu dans votre vie, est-ce que vous êtes reconnu à certains moments, tout ça m'intéresse. Si vous voulez lire d’autres articles de ce type cliquez ici

Et si vous avez des questions, n’hésitez pas je suis à votre disposition et en attendant le prochain article KOUNSAAIIIDAN.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Cras sed sapien quam. Sed dapibus est id enim facilisis, at posuere turpis adipiscing. Quisque sit amet dui dui.

CALL TO ACTION

Stay connected with news and updates!

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.
Don't worry, your information will not be shared.

We hate SPAM. We will never sell your information, for any reason.